AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (TERMINE) annexe, la vie en temps de guerre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
lolise.
un rang tout beau tout propre, lol xd xptdr
here since : 13/03/2017
posts : 133
name : lolise, éloïse.
faceclaim : k. knightley. (aslaug, pathos.)

MessageSujet: (TERMINE) annexe, la vie en temps de guerre.   Ven 21 Avr - 23:01

Nous savons tous que la vie en temps de guerre n'est pas la même que la vie de tout les jours sans la guerre. Des changements s'imposent donc, surtout quand les pays alliés sont sous l'occupation ennemi. L'alimentation manque, ainsi que les hommes partis sur le front. La vie n'est définitivement pas la même en temps de guerre. Les femmes prennent une place plus importante dans la société, dû au manque de travailleurs. Ainsi, cette annexe va vous aider à comprendre comment on vie dans des temps aussi troublés.

la nourriture + rationnement.
Même sur une île plutôt favorable en matière de cultures, il faut rationner la nourriture produite. L'île est, comme le reste de l'Europe, bloquée par les troupes allemandes, il est donc quasiment impossible pour les habitants de recevoir de la nourriture venant du continent. Les problèmes de ravitaillement touchent, donc, rapidement les magasins qui manquent de tout. Face à ces difficultés de la vie quotidienne, le gouvernement répond en instaurant les cartes de rationnement et autres tickets d'alimentation avec lesquels on peut se procurer les produits de première nécessité alimentaire (pain, viande, poisson, sucre, matières grasses, etc…) ou non-alimentaires (produits ménagers, vêtements, etc…). Même le tabac et le vin furent rationnés. Chaque Asterien est classé par catégorie en fonction de ses besoins énergétiques, de l'âge, du sexe et de l'activité professionnelle de la personne. Chacun reçoit, alors, alors la ration en rapport à la catégorie à laquelle il appartient.

La faim sévit surtout en ville et affecte plus sérieusement les plus jeunes et les personnes âgées. Les files d'attente s'allongent de plus en plus devant les boutiques qui doivent même parfois fermer sur ordre administratif quelques jours par semaine. À défaut de viande et d'autres aliments, on se nourrit de légumes peu prisés à l'époque, comme le rutabaga et le topinambour. Les produits tels que le sucre ou le café sont remplacés par des succédanés : les ersatz (comme la chicorée qui remplaça le café, la saccharine se substitua au sucre).

Cependant, certains habitants (souvent commerçants) tirent parti du marché noir pour vendre des aliments sans tickets mais à des prix très élevés. Les vols et le troc sont aussi des pratiques fréquentes durant cette période de privations et d’abstinence. WIKIPEDIA.

la condition des femmes.
La condition des femmes a changé dès la Première Guerre Mondiale. Longtemps derrière les fourneaux ne s'occupant que de leur foyer, elles ont mis la main à la pâte quand les hommes sont partis combattre aux côtés de la France. Elles ont gagné en indépendance et ne sont jamais revenus en arrière, loin de là. Elles ont montré qu'elles pouvaient faire autre chose que de rester à la maison à attendre sagement que le mari rentre de son travail. Elles sont alors entrés dans le monde du travail, certaines tenant même leur propre boutique même si le mari n'était jamais loin pour superviser le travail. Fini le temps où il fallait juste changer les couches-culottes du dernier né.

Aujourd'hui, la Seconde Guerre Mondiale a éclaté et les femmes vont avoir un nouveau rôle à jouer. Pour le moment les hommes restent sur l'île, attendant de savoir s'ils vont être envoyés au combat ou non. Tout repose entre les mains de la royauté mais les femmes se préparent. Elles savent que si les hommes partent, ce seront à elles encore de faire vivre Asteria. Elles vont peut-être être comme leurs compatriotes françaises : des « souris grises », celles qui vont faire vivre leur pays sous tout les fronts et aider au maximum l'armée pour gagner cette guerre. Les femmes se sépareront alors en deux catégories :
- celles qui vont rester sur l'île et tenter de faire en sorte que l'économie de l'île ne s'effondre pas plus qu'elle ne l'est déjà
- celles qui vont être près des combattants : les infirmières, les auxiliaires des armées de terre, air et maritimes où elles auront une place importante dans les stations de radios et les moyens de communication, celles qui seront à l'usine ou à devenir mécanicienne ou ingénieure au plus près des armes et celles qui iront plus loin encore en partant pour la France pour faire parti de la Résistance et vivant alors dans la clandestinité pour faire gagner leur pays et faire en sorte que l'ennemi perde.

(source: worldoftanks.eu et futura sciences)

l'armée et les soldats.

l'armée.
Asteria a toujours connu des guerres et la présence de forces armées sur l'île. Que cela soit pendant l'Antiquité ou au début di vingtième siècle, l'île a vécu comme le reste du monde : au temps des guerres. L'armée d'Asteria se compose en trois sections :
-L'armée de mer qui est l'armée majeure de la ville. Une base se situe au port tout comme certains sont envoyées sur des bases maritimes au milieu de la mer. L'armée de la mer surveille de loin l'horizon pour prévenir de l'invasion ennemie. Elle peut-être aussi réquistionnée par les forces alliées présentes elles aussi en mer pour un soutien majeur contre l'ennemi. Les soldats sont peu sur terre sauf lors de permission. La marine nationale a pour principales missions de prévenir le danger et de protéger la population.
- L'armée de terre est présente en ce moment même sur le sol d'Asteria et font des patrouilles régulières pour prévenir tout comportement suspect et surtout pour rassurer la population sur l'avancée de la guerre. Ils sont ceux qui aident la population à mieux vivre, par exemple en surveillant les distributions de vivre avec les tickets de rationnement. Les soldats d'Asteria ne sont pour le moment pas réquisitionnés pour aller combattre aux côté de la France et de l'Angleterre même si la décision se fait de plus en plus proche. La base militaire de l'armée de terre se situe à côté celle des airs à l'intérieur des terres.
- L'armée de l'air est préparé à tout éventualité d'invasion par la voie des airs. Les pilotes sont donc sur le qui-vive, restant à la base aérienne et scrutant le ciel par les divers moyens mis en place. Ils sont néanmoins préparés s'ils doivent partir du jour au lendemain pour le continent. En parallèle, ils font des rondes aériennes autour de l'île pour vérifier la sécurité des habitants.

les soldats.

Longtemps proposé seulement pour des volontaires, le service militaire est devenu obligatoire pour les jeunes garçons qui ont l'âge de dix-huit ans à partir du XVIIIème siècle. A leur majorité, les jeunes hommes doivent passer un an à l'école militaire. Néanmoins, depuis que la guerre a éclaté il y a trois ans, les jeunes hommes sont tous sur le qui-vive. Ils ont tous reçu un ordre de se tenir prêt au combat et doivent suivre un entraînement à la base militaire plus poussé que durant leur temps à l'école militaire. Ils apprennent à tenir une arme, à tirer, et ont des mises en situation réelle pour se préparer à toute éventualité s'ils vont au combat. Tout refus, toute fuite de ses engagements envers sa patrie conduira à des sanctions judiciaires sévères : jugement et condamnation pouvant aller jusqu'à la peine de mort.
Revenir en haut Aller en bas
 
(TERMINE) annexe, la vie en temps de guerre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’alimentation en temps de guerre
» Intrigue : Bal - Danser en temps de guerre, c’est comme cracher à la gueule du diable.
» En temps de guerre y m'fileraient une médaille...
» Faire la sieste, dans le territoire ennemi en ce temps de guerre [Pv : Nara Chōhachirō]
» "En tuant le temps on blesse l'éternité" [Ryujia Dragonstone/Bonnie Flinfletcher] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
why we fight. :: annexes et autres.-
Sauter vers: